Votre panier est vide  Votre compte

lâcher prise

La pensée peut entretenir la souffrance, de façon omniprésente. en cherchant tout le temps  d'éventuelles solutions et  échappatoires

Elle peut comparer son état de souffrance à celui des autres, mais sont-ils vraiment comparables ?

La pensée nourrit un mal-être, tout en étant persuadée de s’activer pour le contraire en se plaignant du peu d’effet que  ses efforts  produisent.

Alors sachant cela, et si tu peux le reconnaître, lâche prise, lâche cette forme de pensée qui tourne en rond et envahit ton espace intérieur.

Ce n’est pas parce que tu arrêtes de penser à tes souffrances, que tu abandonne ton désir de bien-être.

Offre à ton mental l’occasion d’être plus disponible à la réalité du moment, là ou tout se passe et non là ou tout se pense.

Un arbre devant un coucher de soleil

écoute vérité quotidien l’observation pensée